Parcours de développeur : Vincent Jousse, Allo-Média et Enseignant-Chercheur

Parcours de développeur : Vincent Jousse, Allo-Média et Enseignant-Chercheur

Classé dans : Blog, Education numérique, Interviews | 0
Share on Facebook22Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn24Email this to someonePrint this page

Quel parcours professionnel pour un développeur ?

Teen-Code s'est intéressé à des parcours de développeurs qui ont construit leur voie de manière personnelle avec créativité et originalité. Découvrez leur chemin et leurs conseils !

Aujourd'hui, rencontre avec Vincent Jousse, directeur technique d'Allo Média et enseignant-chercheur

Vincent Jousse, Allo-Média et enseignant-chercheur

 

1. Quelle est ton activité professionnelle aujourd'hui ?

J’ai plusieurs actualités professionnelles, mais toutes dans l’informatique. Tout d’abord je suis Directeur Technique d’Allo-Média, une entreprise qui analyse les appels téléphoniques que reçoivent les marques (support, avant-vente …) pour les aider à comprendre ce que leurs clients expriment au téléphone.

Ensuite, je suis à mi-temps Maître de Conférences Associé (enseignant/chercheur) au laboratoire de l’université du Mans (LIUM) où l’on travaille notamment sur la reconnaissance vocale. Cela me permet d’enseigner l’informatique de la Licence 1 au Master 2 tout en gardant un pied dans la recherche.

2. Quelle part de ton temps consacres-tu encore à la programmation ?

Le plus possible ! Dans la réalité, quand j’arrive à encore y consacrer la moitié de mon temps je m’estime plus qu’heureux. Une partie de mon métier consiste à gérer des projets et des équipes, donc le temps consacré à effectivement programmer est moins important qu’il ne pouvait l’être par le passé.

En revanche j’essaie toujours de garder des projets de programmation «  à côté » de mes projets de travail pour me permettre d’explorer des choses que je n’ai pas l’occasion d’explorer dans mon travail quotidien.

 

3. D'où es-tu parti ? Comment as-tu commencé à programmer ?

J’ai commencé lorsque mes parents ont acheté l’ordinateur familial au milieu des années 90. C’était le temps de MS-DOS (un truc en ligne de commandes où la souris n’existait pas encore), et j’ai commencé à coder quelques scripts en Basic me permettant de lancer mes jeux plus facilement… Depuis je n’ai jamais arrêté.
Au début des années 2000, lorsqu’ Internet s’est démocratisé et est arrivé dans un grand nombre de foyers, j’ai commencé à programmer des sites internet. Je me suis rendu compte que je pouvais toucher un grand nombre de personnes grâce à cela et ça m'a permis de créer des liens avec beaucoup de personnes. Ces liens ont commencé sur des chats de discussion en ligne il y a plus de 15 ans et certains sont encore actifs actuellement « IRL» : j’ai été invité à quelques mariages de personnes que je ne connaissais que sous leur pseudo à l’époque !

La bible des dessins animés : une précieuse image d'archive, le premier projet informatique public de Vincent Jousse !

La bible des dessins animés : une précieuse image d'archive, le premier projet informatique public de Vincent Jousse !
4. Qu'est-ce qui t'a motivé à persévérer ?

Lorsque j’ai vu que je pouvais aider des personnes à résoudre leurs problèmes grâce au code que je faisais, j’ai vite compris que c’était ce que je devais faire.

Savoir programmer c’est en quelque sorte détenir des pouvoirs magiques que peu de gens détiennent. Et mettre ces pouvoirs au service des autres est très gratifiant.

J’ai réalisé mon premier site internet en 2000 à la suite d’un projet pendant ma deuxième année d’études en IUT informatique à Nantes. Nous avions le choix du sujet et à cette époque, la nostalgie des dessins animés de notre enfance était très à la mode, nous avons donc choisi ce sujet pour faire notre site. On parle d’une époque où YouTube n’existait pas, où Google n’existait pas et où les sites spécialisés sur un domaine en particulier étaient très fréquents.

De fil en aiguille ce site a pris de l’importance et une énorme communité s’est formée autour (nous avions des milliers de membres au milieu des années 2000, plus de 2000 visiteurs par jour). C’est ce qui m’a motivé à continuer à programmer : je voyais que ce que je faisais rendait service à beaucoup de personnes et permettait de connecter des gens entre eux.

C’est ce projet « personnel » qui m’a amené où je suis actuellement et qui m’a appris beaucoup de choses sur mon métier (des fois bien plus que les études que j’ai pu faire).

Vince's, le blog de Vincent Jousse

 

5. Quels ont été les moments décisifs de ton parcours et pourquoi ?

Un des moments décisif a été ma reprise d’études. J’avais à la base un DUT Informatique (Bac + 2) à l’issue duquel j’ai choisi d’aller travailler dans le privé. Je faisais des sites internet pour une entreprise basée au Mans.

Au bout de 3 ans j’ai voulu tenter un nouveau challenge : reprendre une licence informatique. C’est au final ce qui m’a permis d’obtenir mon doctorat. Jamais à l’époque je n’aurais cru que je reprendrais mes études pendant 6 ans !

L’autre moment décisif a été lorsque j’ai eu l’occasion de travailler pour une start-up américaine. Ça m’a permis de découvrir un monde complètement nouveau et d’augmenter considérablement mon niveau d’anglais : une compétence très importante en informatique.

Serveur de calcul de reconnaissance de la parole

Serveur de calcul de reconnaissance de la parole

Ce serveur utilise 2 cartes graphiques de jeux vidéos Nvidia Titan X pour apprendre des réseaux de neurones artificiels pour la reconnaissance automatique de la parole.

6. Que t'a apporté la connaissance de la programmation, dans ton travail mais aussi dans la vie de manière plus large ?

Dans mon travail je pense que ça coule de source 😉 Dans la vie de manière plus large, ça m’a permis une plus grande ouverture d’esprit, notamment grâce au logiciel libre.

Via le logiciel libre j’ai découvert une façon de penser qui m’était alors inconnue : il est possible et préférable de partager ce que l’on fait plutôt que d’essayer à tout prix de le protéger et de se l’accaparer. J’ai découvert que l’internet qu’on connaît aujourd’hui n’aurait jamais été possible sans cette vision. C’est à ma connaissance la seule utopie qui a fonctionné.

Si le partage et l’ouverture que l’on trouve dans le monde du logiciel libre pouvaient s’appliquer dans tous les domaines de la vie, nous connaîtrions pour sûr un monde bien différent.

 

7. Quels conseils donnerais-tu à des jeunes aujourd'hui pour les intéresser à la programmation ?

La programmation ce n’est plus ce truc de geek qui caractérisait les personnes de ma génération. Les maths et la physique permettent de comprendre le fonctionnement du monde. Les langues permettent de communiquer entre humains. La programmation permet de communiquer avec les machines. Ces machines sont déjà au cœur de nos vies, elles le seront encore plus demain. Ne pas apprendre la programmation, c’est se couper de ce qui façonnera l’avenir de l’humanité.

 

 

Merci Vincent !

 

Share on Facebook22Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn24Email this to someonePrint this page

Laissez un commentaire

dix + 10 =

*